Facebook évolue encore et toujours

Le réseau social Facebook va introduire de nouvelles fonctionnalités auprès de ses utilisateurs européens. Il va notamment tester sur une partie d’entre eux la reconnaissance faciale. Une autre fonctionnalité, la recherche d’un job en ligne vient également étoffer les outils disponible pour l’utilisateur.

Reconnaissance faciale

Les ingénieurs de Facebook travaillent beaucoup sur la reconnaissance faciale et le développent des algorithmes dans ce domaine. Pour l’heure, il n’est pas encore possible directement aux membres du réseau social de s’identifier par l’intermédiaire de capteurs biométriques avancés tels que ceux embarqués par les derniers smartphones haut de gamme. En revanche, Facebook utilise l’intelligence artificielle pour chercher à reconnaître automatiquement les personnes. Celles qui se trouvent sur les photos mises en ligne par ses utilisateurs. La reconnaissance faciale pourra servir dans le cadre de la procédure de récupération de compte.

La reconnaissance faciale seraprochainement testée en Europe, sur un faible pourcentage de comptes dans un premier temps. L’idée étant que les utilisateurs puissent être informés lorsqu’une photo d’eux est publiée, sans même que leur nom soit indiqué. Une technologie qui doit donc aussi servir à lutter contre les usurpations d’identités et la publication de contenus personnels à l’insu de certaines personnes. Le changement intervient dans le cadre d’un test plus large de nouvelles fonctionnalités de Facebook, notamment en vue de se conformer à la nouvelle réglementation européenne en matière de données personnelles, le RGPD. Les bêta-testeurs verront donc aussi apparaître de nouvelles options de contrôle de confidentialité et plus de détails sur le fonctionnement des services de Facebook.

En France, une demande d’autorisation préalable doit être formulée auprès du régulateur des données personnelles, La Commission Nationale Informatique et Liberté (Cnil). Facebook affirme qu’ils sont déjà en relation avec les parlementaires de cet organisme très puissant en Europe.

Un job

Trouver un boulot sur Facebook, c’est maintenant facile et possible.

Dans un autre registre, Facebook vient d’annoncer le lancement de son service de recherche d’emploi Jobs dans 40 nouveaux pays, dont la plupart des pays européens la France y compris. Un service disponible depuis quelques temps aux États-Unis, dont le fonctionnement semble satisfaire Facebook puisque son déploiement accélère déjà. Que ce soit à partir d’un ordinateur ou d’un smartphone, les entreprises peuvent donc désormais créer une fiche de poste et la mettre en ligne, misant sur la viralité de Facebook pour trouver le bon candidat et réussir leurs recrutements. De base, la mise en ligne d’une offre d’emploi est gratuite. Cependant, des options payantes proposent d’en améliorer leur visibilité. Les candidat quant à eux utilisent le service gratuitement et peuvent consulter les listings d’annonces directement depuis l’application.

Aux États-Unis, avant même le lancement de cette application, c’est près d’un quart des membres de Facebook qui ont déjà trouvé un emploi par l’intermédiaire du réseau social en mettant à profit leurs contacts et amis. Une statistique qui a poussé Facebook à intégrer une interface dédiée à la recherche d’emploi.

Comment vont réagir les sites et les agences spécialisées dans ce domaine? Seul l’avenir nous le dira mais de nouveaux métiers pour en remplacer certains. Ce nouveau service pousse encore plus à de matérialiser cette démarche, ce qui réduit les délais, mais en parallèle enlève un peu plus d’humanité à la recherche d’un emploi. C’est le paradoxe inévitable du plus gros réseau social de tous les temps.

J’espère que cet articles vous a plus?

N’hésitez pas à vous inscrire à la newsletter :

Followeurs, Followeuses … C’est tout pour le moment.

Bruno.

Étiquettes :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *